Nettoyer ou polluer il faut choisir !

ménage organisationFaire le ménage, un  acte citoyen et responsable

Nettoyer sa maison nécessite une véritable organisation ainsi que la gestion d’un budget parfois  conséquent que toute femme au foyer a l’obligation d’accomplir régulièrement si elle ne veut pas se retrouver au ban de la société.

Faire son ménage est en effet un acte citoyen, car il porte en soi la marque du respect des amis que l’on reçoit.  C’est aussi un acte responsable si l’on prend conscience de la nécessité d’utiliser des produits nettoyants respectueux de la planète.

Pour autant, le désir de bien faire et de rendre sa maison propre est si fort qu’il l’emporte la plupart du temps sur le souci de respecter l’environnement. Les grandes surfaces ont d’ailleurs fortement contribué à cette situation. Elles ont conçu un système propice à des achats multiples et répétés de produits polluants générateurs de perpétuels déchets.

TRI

Les français réalisent 20 millions de lessives par jour

Chaque année, les Français réalisent 20 millions de lessives par jource qui représente 26 litres de lessive liquide ou 40 kilos de lessive en poudre par an et par famille, de quoi tuer l’écosystème d’un étang de 6 hectares et de 1,5 mètre de profondeur ! Un marché qui progresse d’environ 2 % chaque année, avec  un chiffre d’affaires de 1,29 milliard d’euros par an. La question est donc de savoir s’il est possible de sortir de cette spirale. Pour y répondre, il faut comprendre le système mis en place.

 Des produits détergents conditionnés en petite quantité

pollution et océanEn premier lieu, les grandes surfaces proposent essentiellement à la vente des produits détergents conditionnés en petite quantité dans des emballages non réutilisables, ce qui contraint notre chef de maison à renouveler rapidement ses stocks et par conséquent à jeter régulièrement des contenants en plastique non dégradables. Le système se perpétue grâce au conditionnement des consommateurs qui ne réalisent pas l’ampleur de la destruction consécutive. Le forum économique mondial de Davos a relevé à ce propos,  mardi 19 janvier 2016, qu’en 2050, les océans abriteront plus de détritus plastiques que de poissons.

Des produits nettoyants pour chaque type de surface et pour un usage bien précis

produits-ménagers-toxiques

La grande surface propose  à la vente des produits nettoyants pour un type de surface en particulier, ce qui oblige notre chef de maison à se procurer une multitude de différents produits selon qu’elle ait besoin de désinfecter,  dégraisser,  faire briller ou laver tout simplement.

Très peu de produits sont destinés à des usages multiples. Il suffit de le constater avec les détergents incontournables que nous connaissons bien, pour la vaisselle, les sols,  la cuisine, la salle de bain, les WC, le lave vaisselle, les vitres, le lave linge etc.

C’est ainsi que notre femme de maison n’aura pas d’autre choix que de mettre dans son cadi au minimum 5 bouteilles en plastique. Le système est si bien pensé que nos placards regorgent de produits ménagers et lorsqu’un produit arrive à sa fin, notre chef de maison hésitera à utiliser un  produit disponible s’il n’est pas destiné à la surface qu’elle doit nettoyer, ce qui l’incitera à faire l’acquisition d’un nouveau détergent. 

produits-toxiquesDes composants chimiques toxiques, polluants et nocifs pour la santé

Les  substances nocives entrant dans la composition des produits ménagers (phosphate d’isothialoninone ou methylisothiazolinone notamment, soude caustique, solvants etc.)  sont cancérigènes et  biocides c-a-d qu’elles tuent la vie.   Elles sont rejetées dans les eaux usées avant de parvenir dans le réseau d’assainissement le plus proche qui ne peut pas toutes les éliminer. Une grande partie se retrouve ainsi dans le milieu aquatique.    

A titre d’exemple, la soude caustique, augmente le pH des eaux résiduaires qui sont déversées dans les cours d’eau. Les poissons peuvent alors mourir d’asphyxieLes solvants contenus dans les détachants se dégradent très lentement et provoquent de graves pollutions des eaux. Chez l’homme, ils agissent sur les voies respiratoires, les reins, les yeux ; ce sont de puissants neurotoxiques détruisant les cellules nerveusesLes désinfectants, tels que le formol et les phénols, se retrouvent dans les eaux usées entraînant un mauvais fonctionnement des stations d’épuration.

Notre chef de maison a des difficultés à prendre conscience du caractère toxique de ces composants car les fabricants affichent sur la plupart des emballages des slogans  écologiques du type « produit écologique », « bon pour l’environnement »… autant d ‘allégations trompeuses car elles ne concernent que l’emballage et/ou une infime partie du produit. Ces qualificatifs ne garantissent en aucun cas que le produit soit sans nocivité pour l’environnement ou la santé des consommateurs. Seuls les produits certifiés  NF-Environnement ou Ecolabel européen sont écologiques. Nous arrivons donc à l’équation selon laquelle le nettoyant l’emporte sur le polluant car ces achats sont renouvelés d’année en année et les déchets en plastique s’amoncellent sans fin.

huile-essentielle-tea-treeNettoyer sans polluer, le nouveau slogan de la femme moderne 

Pourquoi acheter des produits polluants différents pour chaque type de surface alors qu’il existe  des produits biodégradables disponibles en grande quantité que l’on peut utiliser à de multiusages y compris en grande surface avec les gammes Ecover, Etamine du Lys et l’Arbre Vert qui permettent de concilier diminution des  déchets et biodégradabilité?

Pourquoi acheter de nouveaux contenants en plastique alors qu’il suffit de conserver ceux qui disposent d’un bouchon spray dévissable pour les remplir à nouveau avec des produits non polluants?

Pour devenir des femmes responsables, il suffit de changer nos habitudes en se procurant des produits ménagers écologiques et biodégradables utilisables sur de multiples surfaces. Une opération simple qui diminuera la quantité de déchets et les atteintes à la santé des êtres vivants.Arbre vert

En changeant ses habitudes sur une tache noble qu’est le « ménage », notre femme de maison montrera l’exemple pour honorer la nouvelle équation : « nettoyer sans polluer ».

En partageant ce message, vous permettrez d’augmenter la communauté de femmes responsables, ce qui encouragera peut être un jour les grandes surface à cesser  de vendre des produits toxiques et à proposer  davantage de produits détergents non polluants, biodégradables et sans emballages, permettant au consommateur de s’approvisionner comme on vient se servir  à la station essence.

La femme de maison n’attend pas les suites de la COP21 pour agir. C’est ici et maintenant qu’il faut commencer si l’on veut devenir des femmes responsables.

Logo AuthentiquesService Communication

EG

Les Authentiques

 

 

 

 

 

Sources :

Désinfecter peut nuire à la santé

http://www.arehn.asso.fr/dossiers/produits_menagers_maison/

Nettoyer sans polluer

http://www.arehn.asso.fr/dossiers/produits_menagers/produits_menagers.html

Stop à la folie du plastique : une jeune femme n’a produit aucun déchet pendant deux ans