Le burkini, maillot intégral ou maillot intégriste ?

Burkini 4Le burkini, maillot intégral ou maillot intégriste ?

Le hijab que l’on nomme « foulard » est beaucoup plus qu’une mode, ou qu’une manière d’affirmer son identité c’est aussi un vêtement religieux tout autant que politique.

Deux systèmes de valeurs différents

Dans sa version « burkini », qui vient de la contraction entre le terme burqa et le mot bikini, le hijab fait exploser la polémique dans notre pays car il oppose deux systèmes de valeurs.

Pour une partie de la population française,  le burkini représente un signe d’asservissement de la femme et le refus de s’intégrer dans la société alors que pour une autre partie de celle-ci, dont de nombreuses femmes musulmanes, il est au contraire, tant en France qu’à l’étranger, un puissant symbole de leur défiance vis-a-vis du regard masculin, une marque de leur liberté et d’une intégration réussie. D’après de nombreuses femmes musulmanes, le hijab moderne met en valeur la femme musulmane.

Face à deux compréhensions différentes du port du burkini, nous avons pensé intéressant de connaitre l’intention de sa conceptrice.

Le burkini, un moyen de concilier intégration et respect de ses conceptions religieuses

ConceptriceAheda Zanetti, la conceptrice australienne du burkini, une libanaise de 48 ans, a dessiné ce costume de bain couvrant intégralement le corps il y a 10 ans, pour permettre aux femmes musulmanes de profiter des loisirs de la mer sans se dévoiler. «Je voulais que personne ne soit plus privé d’activités sportives du fait des restrictions imposées par la pudeur», dit-elle. Une sorte de conciliation entre l’intégration et le respect de ses convictions religieuses.

Si le burkini a suscité en Australie de vives réactions dès son introduction sur le marché, tant dans les piscines publiques que sur les plages, il est ensuite rentré dans les mœurs sous des couleurs variées dénotant du noir quelque peu « provocateur ». La créatrice du burkini explique à ce sujet qu’elle vend désormais son produit à une clientèle en majorité non musulmane, composée de femmes soucieuses de se protéger des UV ou de cacher leurs rondeurs.

«Les choses ont changé très vite avec le burkini», explique une mère de six enfants vivant en Australie, dont la fille de 25 ans est monitrice de natation en burkini. « Les autres nageurs la regardaient au départ avec de gros yeux, puis les choses sont rentrées dans l’ordre. »

laicitéPolémiques en France

Arrivé en France le burkini a provoqué des inquiétudes de la part de certains vacanciers choqués par cette tenue qui à leurs yeux témoignait uniquement de la volonté des femmes le portant d’affirmer leur appartenance à la religion islamique, attitude contraire selon eux au principe de laïcité française.

Ces vives réactions peuvent se comprendre. La France a vécu sous la domination de l’église catholique romaine pendant  de nombreux siècles. La fin de cette emprise du pouvoir spirituel sur le pouvoir temporel s’est traduite en 1905 par le concept de  » laïcité » à savoir la séparation de l’église et de l’Etat, de leurs biens respectifs, et l’interdiction pour l’Etat de financer tout culte, quel qu’il soit. A été réaffirmée à cette occasion la liberté pour tout citoyen d’exprimer librement ses opinions ou son appartenance religieuse.

La crainte de nombreux français est de voir resurgir derrière l’expression de ces libertés une nouvelle religion d’Etat. 

Arrêtés d’interdiction au nom de la laïcité

Et pour cause, la situation tendue dans certaines villes, a amené une trentaine de maires à prendre des arrêtés d’interdiction fondés sur ces craintes.

Notamment, l’arrêté pris le 16 août 2016 par le maire de Oye-Plage, qui justifiait sa décision par sa crainte du terrorisme, (« Même si je ne fais pas d’amalgame, rien ne dit qu’elle ne cache pas quelque chose dessous. »), un jugement de valeur sur l’esthétique du maillot (« le burkini n’est pas très respectueux pour les femmes ) et enfin sur le principe de laïcité ( Il estimait que le port du burkini dépendait d’un « choix religieux.. Si on applique le principe de laïcité à la plage, cela n’a pas lieu d’être ».) 

Villeneuve LoubetLe maire de la commune de Villeneuve-Loubet, dans les Alpes Maritime, s’est contenté de parler d’atteinte au principe de laïcité en précisant dans son arrêté d’interdiction du 5 août 2016 :

« Sur l’ensemble des secteurs de plage de la commune, l’accès à la baignade est interdit, du 15 juin au 15 septembre inclus, à toute personne ne disposant pas d’une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et du principe de laïcité, et respectant les règles d’hygiène et de sécurité des baignades adaptées au domaine public maritime. Le port de vêtements, pendant la baignade, ayant une connotation contraire aux principes mentionnés ci-avant est strictement interdit sur les plages de la commune »

La ligue des droits de l’homme et l’Association de défense des droits de l’homme Collectif contre l’islamophobie ont demandé la suspension de cet arrêté.

Le tribunal administratif ayant refusé de faire droit à leur demande, elles ont interjeté appel de l’ordonnance du tribunal administratif  devant le Conseil d’Etat.

Conseil d'EtatDans l’espace public, le principe de la laïcité s’efface devant les libertés fondamentales 

Le problème juridique posé était donc de savoir si la laïcité s’applique à la plage, à savoir dans les lieux publics ou uniquement au sein des établissements publics, type école, université, administration où les tenues « ostentatoires » ne sont pas admises .

Le Conseil d’Etat a répondu à la question en nous montrant que le concept de laïcité ou de neutralité  ne s’applique pas dans les espaces publics sauf en présence d’une atteinte à l’ordre public.

Le Conseil d’Etat ne s’est pas fondé sur les appréhensions des maires pour fonder sa décision mais sur le droit car il est la juridiction suprême dans l’ordre administratif.

« L’émotion et les inquiétudes résultant des attentats terroristes notamment de celui commis à Nice le 14 juillet dernier ne saurait suffir à justifier la mesure d’interdiction .. »

burkini et femme libreIl  a rappelé que le maire, chargé de la police municipale doit concilier sa mission de maintien de l’ordre public avec les libertés fondamentales garanties par la loi, à savoir la liberté d’aller et venir,  la liberté personnelle, la liberté d’exprimer ses opinions et son appartenance religieuse etc.

La seule limite aux libertés fondamentales est l’atteinte à l’ordre public. Or en l’espèce, le port du burkini n’a créé aucun  trouble à l’ordre public que ce soit au regard de la décence, du respect de l’hygiène ou de la sécurité de la baignade.

Le Conseil d’Etat a donc annulé l’ordonnance du tribunal administratif de Nice du 22 août 2016 et suspendu l’exécution de l’arrêté de Villeneuve-Loubet.

Burkini et enfantPour préserver la paix sociale,  il faut réapprendre à vivre ensemble

Dans le contexte difficile que nous vivons cette décision doit rassembler tous les français vers plus de solidarité et non vers plus de défiance ou de racisme car le terrorisme prend naissance dans la tête d’hommes et de femmes sans amour pour les autres et sans écoute suffisante.

Chaque personne écoutée et considérée est une personne de moins parmi les potentiellement dangereuses. Si une femme portant le burkini sur la plage vient sauver votre enfant de la noyade, vous ne regarderez pas sa tenue mais son courage. La réponse à cette situation qui crispe les consciences se situerait donc davantage au niveau des mentalités et des comportements.

Le burkini, c’est aussi une manière de propager le wahabisme 

Toutefois, l’éditeur égyptien Aalam Wassef nous met en garde sur le symbole de cette étoffe, qui serait une manière de propager l’idéologie du wahabisme ou du salafisme dans le monde entier.

Logo-Authentiques-loginL’association Les Authentiques qui réfléchit aux questions de société afin d’apporter des propositions constructives provenant essentiellement des citoyens nous invite donc à garder notre fraternité vis-a-vis des personnes qui  portent le burkini mais à rester très vigilant vis-a-vis du mouvement idéologique qui pourrait s’en emparer pour imposer sa vision de la société à notre République.
C’est sur ce dernier danger que nos hommes politiques doivent se pencher sans naïveté mais avec une habileté suffisante pour faire de la laïcité un garde fou de nos libertés fondamentales et non une manière de les  bafouer.

Si vous souhaitez apporter votre réflexion et vos propositions sur ce thème, merci de répondre à notre sondage en cliquant sur le lien suivant :

Répondre au sondage

 Logo Authentiques

Emmanuelle Giovannoni

Les Authentiques